Cannage


Apparu en Europe grâce aux aventuriers qui ramenèrent cette matière naturelle d'Orient, le rotin fut l'apanage des nobles de par le confort et la légèreté qu'il apporta aux sièges.
La chaise délaissa la rusticité pour s'embellir et réinventer les intérieurs.

Le cannage est réalisé entièrement à la main, à partir de canne de rotin. Il répond à des règles précises pour une bonne durée dans le temps.

Le cannage traversé fit alors son apparition sur des sièges plus travaillés, sophistiqués, révélant l'harmonie des lignes, la pureté et la fluidité du travail des artisans. Aussi nommé cannage à la française, il se démocratisa un peu plus tard grâce notamment aux chaise bistrots de Mr Thonet.

L'esprit créatif des artisans aboutit, par la suite, à l'invention du cannage chevillé et ouvrit le champ de la créativité. Il existe ainsi de nombreux cannages décoratifs sur dossiers, joues de fauteuils, tables et autres mobiliers: cannage soleil, éventail, ...
Dans ce cas, il ne traverse pas et est maintenu durant le travail par des chevilles en laiton. 

Enfin, d'origine coloniale, le cannage peut être travaillé avec des lames plus larges , se rapprochant alors beaucoup du tissage.Ce cannage damassé ou en plein offre une multitude de motifs : damassé, damier, zig-zag,...sous l'esprit créatif de l'artisan.

Plus récemment est apparu le cannage dit serti. Tissé mécaniquement, il est ensuite collé sur la structure. Il ne doit être utilisé que pour les sièges  prévus à cet effet.






Travaillé  6 fils de canne distincts, il est appelé cannage traversé, la canne passant dans les trous du cadre et les nœuds étant réalisés dans la gorge de celui-ci.





Cannage à la française Atelier archellecannage décoratif Atelier Archelle
cannage damassé Atelier Archellecannage mécanique atelier archelle